La logistique, un défi des E-commerçants !

L’édition 2012 de la Semaine internationale du transport et de la logistique (SITL) a rendu honneur à la E-logistique. Ainsi, pour la première fois, un pavillon a été dédié à cet aspect important du commerce en ligne qui ne cesse de se développer en ce moment.

En effet, même si le commerce en ligne continue son bonhomme de chemin, les acteurs du secteur ont toujours été confrontés à un défi majeur : celui de la logistique.

Dans un marché qui se fait de plus en plus concurrentiel, un E-commerçant se doit de procurer entière satisfaction à sa clientèle au risque de perdre des parts de marché. Cela ramène à la recherche d’une bonne chaine de services logistiques allant du stockage des marchandises à leur livraison, en passant par la préparation et la gestion des retours.

Qu’ils soient pure players ou click & mortars, ce défi concerne tous les E-commerçants qui souhaitent se développer dans le futur. C’est pour répondre à leurs questions que le SITL Europe 2012 s’est penché sur la E-logistique avec le pavillon E-commerce & cross channel Logistics. Conférences plénières, ateliers, démonstrations et expositions se sont succédés durant les 3 jours de salon.

 

Le cross canal, un défi pour les logisticiens

 

Avec d’un côté les distributeurs traditionnels qui rattrapent leur retard en matière d’E-commerce et, de l’autre, les pure players qui ouvrent leurs boutiques physiques, l’émergence de ces deux canaux de distribution représente également un défi de taille pour les logisticiens.

Comme le dit Eric Hémar, PDG d’ID Logistics, la mise en place du cross canal implique une synergie entre la logistique classique et l’E-logistique qui nécessite un traitement à part. En effet, la logistique pour l’E-commerce nécessite une préparation plus méticuleuse, car elle s’adresse au client final. C’est pour cela qu’Eric Hémar indique qu’elle demande une organisation spécifique.

Outre la contrainte au niveau de la préparation, les logisticiens doivent aussi faire avec la très grande variabilité des produits commandés qui peuvent comprendre des marchandises de forte valeur, mais aussi avec des délais particulièrement contraignants.

Pour gérer toutes ces contraintes, les prestataires logistiques se doivent d’investir dans de nouveaux matériels plus adaptés. Cela passe par des logiciels de gestion d’entrepôt et de gestion de transport performants pour répondre aux pics d’activités.

 

Source : http://www.logistique-e-commerce.net